• +33 (0)5.40.08.14.13
  • contact@je-recycle.fr

recycler a Bordeaux

recyclage Bordeaux - Recycléo - easytri33

Pourquoi le paradoxe de la Grenouille ?

L’allégorie de la grenouille utilise une observation supposée concernant le comportement d’une grenouille positionnée dans de l’eau chauffée pour illustrer un phénomène d’accoutumance progressive conduisant à ne pas réagir à une situation grave.

Selon cette fable si l’on plonge subitement une grenouille dans de l’eau chaude, elle s’échappe d’un bond ; alors que si on la plonge dans l’eau froide et qu’on porte très progressivement l’eau à ébullition, la grenouille s’engourdit ou s’habitue à la température pour finir ébouillantée.

Ce récit, presque entièrement fictif, insinue que lorsqu’un changement s’effectue d’une manière suffisamment lente, il échappe à la conscience et ne suscite ni réaction ni opposition ni révolte. Les phénomènes d’adaptation, généralement bénéfiques à l’individu et aux sociétés, se révèlent finalement nocif.

Cette allégorie illustre des phénomènes de prises d’habitudes se révélant dans des situations de crise récurrentes ou sous forme de continuum. En ce sens, elle est une variante psychologique de l’habituation.

L’allégorie de la grenouille est utilisée par Al Gore dans le film  » Une vérité qui dérange  » pour illustrer la manière dont l’humanité court à sa perte si elle ne réagit pas au lent réchauffement climatique de la planète.

Les origines

Les origines de cette allégorie viennent de la littérature physiologique du XIXème siècle. Un article coécrit par G. Stanley Hall en 1887 parle de nombreuses expériences sur des grenouilles dans les années 1870 et 1880, dans l’objectif de tester la rapidité de réaction de leur système nerveux, le changement de température faisant partie de ces stimulateurs [1].

Une source de 1897 cite une expérience accomplie en 1882 à l’institut Johns-Hopkins : « Une grenouille vivante peut en fait être bouillie sans qu’elle bouge si l’eau est chauffée assez lentement ; dans une expérience, la température a été augmentée de 0.002°C. par seconde, et la grenouille fut retrouvée morte après 2 heures 30 sans avoir bougé » [2].

En 2002, le Dr. Victor H. Hutchison, professeur émérite de Zoologie à l’université d’Oklahoma, a réalisé des expériences pour confirmer ces écrits. Dans celles-ci, la température a été augmentée de 2°F. par minute (ou 0.019°C. par seconde), ce qui représente une augmentation 10 fois supérieure à celle des expériences de 1882[3] sur la grenouille plongée dans de l’eau portée lentement à ébullition. Résultats : la grenouille devient de plus en plus active et tente de s’échapper, en sautant peut-être si le conteneur lui permet. Le Dr H. Hutchison déclara : « La légende est complètement incorrecte » [4], [5], [6].

Le professeur Doug Melton du département de biologie de l’université de Harvard dit quant à lui que « Si on plonge une grenouille dans de l’eau bouillante, elle ne s’échappera pas. Elle mourra. Si on la met dans de l’eau froide, elle s’échappera avant qu’elle n’ait chaud — les grenouilles ne restent pas assises tranquillement pour vous. »[7]

Références

  1. G. Stanley Hall and Yuzero Motora, «Dermal Sensitiveness to Gradual Pressure Changes» American Journal of Psychology 1, No. 1. (1887) : 72-98, on 72-73. 
  2. Edward Scripture,  The New Psychology (1897)  : page 300. The original 1882 experiment was cited as : Sedgwick, «On the Variation of Reflex Excitability in the Frog induced by changes of Temperature»,  Stud. Biol. Lab. Johns Hopkins University (1882)  : 385. 
  3. Véracité scientifique
  4. Victor H. Hutchison – Department of Zoology, University of Oklahoma
  5. «The legend of the boiling frog is just a legend» by Whit Gibbons,  Ecoviews, 18 Novembre 2002, retrieved January 6, 2008
  6. Slow Boiled Frog Snopes. com. Retrieved on 2009-06-02. 
  7. «Next Time, What Say We Boil a Consultant». Fast Company. December 18, 2007. Retrieved on 2006-03-10.

Loi sur l’économie circulaire : quels changements pour le jouet ?

C’est officiel ! Dans le cadre de la loi sur l’économie circulaire, la filière du jouet a choisi l’éco-organisme Eco-Mobilier pour s’occuper de la collecte, du tri et du recyclage des jeux et jouets usagés.

Comment recycler ses jouets ?

Un décret du 22 septembre introduit dans le code de l’environnement trois nouvelles sections pour les trois nouvelles filières à responsabilité élargie des producteurs (REP) portant sur les jouets, les articles de sport et de loisirs, les articles de bricolage et de jardin prévues par la loi du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, afin qu’elles soient pleinement opérationnelles à compter du 1er janvier 2022.

A l’occasion du salon Préshow Noël de Deauville, la Fédération française des industries jouet-puériculture ainsi que la Fédération des Commerces spécialistes des jouets et des produits de l’enfant (FCJPE) ont annoncé à leurs adhérents avoir choisi Eco-Mobilier pour gérer la collecte, le tri et le recyclage des jeux et jouets usagés.

En effet, dans le cadre de la loi sur l’économie circulaire, la filière du jouet devait mettre en place une filière REP (responsabilité élargie du producteur) pour le 1er janvier 2022. « Nous attendons l’agrément de l’Etat, qui devrait intervenir au cours du premier semestre prochain », précise Christophe Drevet, directeur général de la FJP.

Du meuble au jouet, en passant par le bricolage et jardinage

Cela fait plusieurs années que les fédérations du jouet et les pouvoirs publics travaillent sur la mise en place de cette filière REP dans le jouet. Le choix d’Eco-Mobilier s’explique par l’expérience de cet éco-organisme, créé en 2011 par une vingtaine de distributeurs et fabricants dans le meuble, mais aussi par sa connaissance du traitement de différentes matières (tissus, bois, plastique…) que l’on retrouve à la fois dans le meuble mais aussi dans le secteur du jouet.

Outre le jouet, Eco-Mobilier a également été choisi par les filières du bricolage, du jardin et des produits du bâtiment pour la mise en place de leurs filières REP.

https://www.eco-mobilier.fr

RecycleOburo – Semaine de réduction des déchets

[#ZéroDéchet – Episode1] À l’occasion de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets, CCPM vous propose une série de vidéo quotidienne à découvrir de leurs clients engagés au quotidien en faveur de la réduction des Déchets à travers leurs activités. Il démarre officiellement avec Recycléo. Il présente notre activité RecycléOburO qui propose notre solution de recyclage des déchets de bureau ! ♻️? Découvrez du 20 au 28 Novembre, quelques uns des incroyables clients de Ça Compte Pour Moi, engagés pour le Zéro Déchet ?.

#nosclientsontdutalent#çaouça#SERD#Entrepriseengagée#réductiondedéchet#expertcomptableenligne[#ZéroDéchet

Qu’est-ce que la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD)?

Coordonnée en France par l’ADEME, la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD) est un « temps fort » de mobilisation au cours de l’année pour mettre en lumière et essaimer les bonnes pratiques de production et de consommation qui vont dans le sens de la prévention des déchets.

Durant la dernière semaine du mois de novembre, tout le monde peut mener des actions de sensibilisation: les collectivités territoriales, les administrations, les associations, les entreprises, les établissements scolaires, les maisons de retraite, les hôpitaux… mais aussi les particuliers !

Les porteurs de projet mettent en place des animations pour sensibiliser au fait de :

  • mieux consommer
  • mieux produire
  • prolonger de la durée de vie des produits
  • jeter moins

Ces animations peuvent s’adresser au grand public ou bien à un public ciblé, comme les élus, les salariés, les étudiants, les scolaires…

Les 6 grands thèmes d’actions de la réduction des déchets sont portés par la SERD :

  • Prévention des déchets (éco-conception, suremballage, produits jetables
  • Prévention des déchets dangereux
  • Prévention du gaspillage alimentaire
  • Promotion du compostage
  • Réemploi/Réparation/Réutilisation
  • Journée de nettoyage

Pavéco, le pavé écologique en mégots recyclés

Collecter, traiter et recycler les mégots de cigarette : telle est la vocation première de cette innovation. PavécO est un pavé en céramique durable, créé à partir de mégots collectés dans la région par l’entreprise Recycléo®.

PavécO s’appuie sur des études internationales qui démontrent les vertus naturelles absorbantes de l’argile. Ce procédé innovant permet ainsi d’encapsuler les mégots de cigarettes dans des matériaux en terre cuite. Dès ses débuts, le projet bénéficie de l’appui du pôle européen de la Céramique à Limoges.

Aujourd’hui, Recycléo® et les Grés de Gascogne sont fiers de proposer une solution globale et éprouvée contre la pollution et pour la neutralisation des effets néfastes des mégots de cigarette pour la préservation de notre air, de nos eaux et de notre terre.

Situé à Cézac (Gironde) sur le site de la Tuilerie JOYAT, Les Grès de Gascogne® proposent des produits destinés à la réalisation d’aménagements urbains extérieurs publics ou privés.http://www.lesgresdegascogne.com

« Etant spécialisé dans la collecte et le recyclage des déchets de bureau avec Recycléo®, j’ai constaté que les demandes des clients se faisaient de plus en plus pressantes et exigeantes.

Fort de ce constat, j’ai cherché à identifier des filières de valorisation des mégots de cigarette effectives, transparentes et environnementalement performantes sur le plan national. À l’issue de cette recherche, j’ai opté pour une option de mutualisation de ressources matérielles et d’expertises locales pour proposer une solution efficace et efficiente : le procédé de fabrication du PavécO. »

En savoir plus : https://pave-eco.fr

Source : Transtech

COREPILE

COREPILE : La campagne #LesBonnesHabitudes est lancée !

Afin d’aider les Français à poursuivre leur mobilisation sur la bonne voie d’une consommation plus responsable autour des « 3R » : Réduire, Réutiliser et Recycler , le ministère de la Transition écologique, l’ADEME et 12 éco-organismes, dont Corepile, déploient cette campagne autour d’un film et d’activations digitales, afin de montrer que consommer mieux c’est possible, le tout sur un ton positif et engageant.


Du 11 janvier au 11 avril le film #LesBonnesHabitudes sera diffusé sur les réseaux sociaux, des plateformes spécialisées et via les replay des grandes chaines. Des relais digitaux sont prévus grâce à la mobilisation de plusieurs personnalités du web.

#LesBonnesHabitudes #recycler
Réduire, Réutiliser, Recycler : ensemble, continuons à changer nos habitudes !


Visitez le site de la campagne
www.lesbonneshabitudes.gouv.fr

Recycléo - Téléthon

AFM-Téléthon – campagne 2020

Ecologic et Recycléo soutiennent pour la 8e année consécutive l’AFM-Téléthon dans sa campagne 2020.

L’éco-organisme et RECYCLÉO proposent à tous ses clients 2 dispositifs de collecte solidaire d’appareils électriques renforçant ainsi le sens de leurs engagements au profit du Téléthon 2020.

La grande nouveauté des 2 dispositifs proposés cette année, « WE(ee)TRI » et box réemploi « VIEUX MOBIILES », c’est qu’ils génèrent de réels impacts positifs pour toutes les parties prenantes et permettent d’offrir un véritable service de proximité, au-delà de l’intérêt de la collecte des déchets électroniques pour qu’ils soient recyclés :

  • Ecologic reversera une somme au Téléthon, transformant ainsi les tonnes collectées en don au profit de la recherche contre les maladies rares. Se débarrasser de ses vieux appareils du bureau ou de la maison devient une façon simplissime de nous offrir un bel avenir, en protégeant la planète et la santé de tous !
  • Les organisations ou entreprises qui joueront le jeu de notre 8ème opération « Recycler », c’est Aider ! » renforceront les piliers sociétal et environnemental de leur politique de développement durable, tout en s’assurant une gestion conforme de leurs appareils en fin de vie.
  • Et surtout, les salariés pourront eux aussi se mobiliser au travers d’un geste aussi simple que de se débarrasser de vieux appareils usagés qui encombrent souvent inutilement leur foyer (vieux gsm, ordinateurs, lecteur VHS, ancien baladeur numérique…)

Pour eux, les 2 dispositifs représentent ainsi un vrai service quasi « à domicile » qui facilite le geste de tri en augmentant la valeur de leur acte. Pour leur société, c’est aussi une façon de développer la fierté d’appartenance et l’esprit d’équipe de leurs collaborateurs en devenant un point de collecte quotidiennement accessible !

 

Focus partenaire

Ecologic est un éco-organisme agréé par l’État pour organiser la collecte, la dépollution et la valorisation des Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE ou D3E) sur le territoire français. Ecologic est investi d’une mission d’intérêt général auprès des citoyens et des entreprises pour contribuer au développement d’une économie industrielle circulaire fondée sur des activités locales de recyclage.

Obligation Tri 5 flux

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte encourage la lutte contre les gaspillages, la réduction des déchets à la source, leur tri et leur valorisation.

Dans le prolongement de cette loi, le décret n° 2016-288 du 10 mars 2016 fait obligation aux producteurs et détenteurs de déchets (entreprises, commerces, administrations…) de trier à la source 5 flux de déchets :

  • papier/carton,
  • métal,
  • plastique,
  • verre,
  • bois,

afin de favoriser la valorisation de ces matières. Un point spécifique est porté aux déchets de papiers de bureau.

Le cas spécifique du papier

DE QUELS PAPIERS S’AGIT-IL ?

Imprimés papiers, livres, publications de presse, articles de papeterie façonnés, enveloppes et pochettes postales, papiers à usage graphique.

QUI EST CONCERNÉ ?

Les implantations professionnelles regroupant plus de 20 employés de bureau(*) pour les administrations et plus de 50 pour les autres entités passant à plus de 20 depuis le 1er janvier 2018. Une implantation représente une ou plusieurs entités partageant le même service de collecte.

(*)Fonction professionnelle impliquant normalement la production de déchets de papiers de bureau dont les artisans, les commerçants, les professions libérales, les cadres et employés techniques et administratifs des entreprises, les cadres et les agents de la fonction publique. Cf. Arrêté du 27 avril 2016 définissant les catégories socioprofessionnelles soumises à l’obligation.

Exemples de qui est concerné…

  • Un cabinet médical de 6 praticiens et gestionnaires dans le même bâtiment qu’une société d’assurances de 70 employés, collectés par le service public
  • Une Communauté de communes employant 23 cadres et gestionnaires administratifs

Pour en savoir plus cliquez sur ce lien : obligation de tri 5 flux

IRSTEA - recycléo

IRSTEA – Global changes in estuarine and coastal systems

Global changes in estuarine and coastal systems: innovative approaches and assessment tools

Welcome to CHEERS @ Bordeaux « Global changes in estuarine and coastal systems: innovative approaches and assessment tools » conference !

Bordeaux, France, November 4th-8th, 2019

Environmental global changes are occurring at unprecedented rates and scales. Worldwide studies and monitoring programmes have been collecting data that should be analysed in order to put in evidence long-term trends and to explore spatial and temporal comparisons.

The CHEERS – “Global changes in estuarine and coastal systems: innovative approaches and assessment tools” will cover recent work highlighting these trends using a wide diversity of analytical tools and approaches related to physical and ecological evolution. Contributions covering different types of coastal systems (salt marshes, estuaries, lagoons, fjords, coastal area), a wide range of geographical areas and a large diversity of methods are expected. The integration of available knowledge to improve management tools and plans, as well as rehabilitate coastal habitats will be explored. Scientific and non-academic presenters are welcome to share their experiences and approaches for efficient management of estuarine and coastal areas.

Learn more

World CleanUp Day 2019 en France

Opération Pessac Propre 2019 – 2e édition

Une journée pour nettoyer Pessac : c’est le défi lancé par l’association World CleanUp Day dont la Ville de Pessac est partenaire, dans l’Agenda des solutions durables. Avec pour objectif : réunir les Pessacais samedi 21 septembre pour ramasser un maximum de déchets sauvages.

Programme de la journée

  • dès 9h : opération de ramassage sur l’un des quatre sites de collecte « officiels » répartis sur les quatre secteurs de Pessac : parc Razon et parc Pompidou, le Campus, le Bois Saint-Médard et le Bourgailh. Des sacs poubelles de tri seront remis sur place, afin de faciliter le recyclage des déchets récoltés.
  • de 10h à 14h : village dans la Forêt du Bourgailh. De nombreuses associations proposeront ateliers et animations : fabrication de sac en tissu à partir de tee-shirts fournis par les bornes de vêtement, fabrication d’éponge zéro déchet, atelier bee vrap (emballage réutilisable à la cire), fabrication d’objets de décoration et de bijoux avec des pièces de vélo, quizz sur le développement durable,… Possibilité de pique-niquer librement sur l’aire aménagée proche du village, avec un défi : zéro déchet.

Mobiliser

Le World CleanUp Day a pour ambition de faire connaître, promouvoir et rassembler un minimum de 3,5 millions de citoyens sur des milliers de sites de collecte, sur la métropole et les territoires ultramarins.

Le World CleanUp Day appartient à tous, le rôle de l’association est de faire connaître cette journée qui se veut festive, positive pour engager le changement. 

Sensibiliser

La mission du World Clean Up Day  consiste aussi et surtout à éveiller l’attention sur la prolifération des déchets sauvages, provoquer une prise de responsabilité face à l’impact des nuisances que cela engendre aujourd’hui et aux conséquences de cette pollution environnementale.

Préserver

Malgré les efforts entamés ces dernières années, le volume des déchets sauvages est croissant. Les chiffres démontrent qu’il y a urgence à agir en modifiant nos comportements, mais aussi en nettoyant ce qui a déjà été jeté dans la nature. Dès maintenant.

Impliquer

Parce que nous sommes tous concernés par la dégradation écologique de notre planète et par ce que nous laisserons aux générations futures, nous invitons TOUS les acteurs, associations, entreprises, citoyens actifs ou retraités, jeunes ou moins jeunes à s’engager dans le mouvement.

Promouvoir Le Keep It Clean Plan

Parallèlement à la journée mondiale du nettoyage de notre planète le 21 septembre qui est une action de sensibilisation, l’objectif est de mettre en place le Keep It Clean Plan, en français – comment garder la planète propre.

Dès lors on réfléchit sur le mieux produire, le mieux consommer ainsi que le mieux-moins jeter et cela tout au long de l’année pour faire en sorte de ne plus avoir à ramasser demain les déchets qui se retrouvent là où ils ne devraient pas être.

100 gestes écolos à adopter dès maintenant !

  1. Arrêter l’eau quand on se lave les mains ou les dents
  2. Installer un mousseur sur les robinets
  3. Acheter des fruits et légumes de saison
  4. Planifier ses menus pour éviter le gaspillage
  5. Utiliser des cotons lavables (à la place des cotons jetables)
  6. Acheter une gourde en inox / verre ou plastique sans BPA
  7. Utiliser un oriculi (à la place des cotons tiges)
  8. Laver le linge à basse température (30° ou 40° max)
  9. Refuser les échantillons gratuits
  10. Utiliser des mouchoirs en tissus (à la place des mouchoirs jetables)
  11. Mettre un filtre lavable dans la cafetière
  12. Utiliser une brosse à dent compostable ou à tête changeable
  13. Arrêter d’utiliser assiettes, gobelets, couverts et serviettes jetables
  14. Remplacer les gels douches et shampoings par des cosmétiques solides
  15. Utiliser des protections hygiéniques durables (serviettes lavables, coupe menstruelle, éponges, culottes périodiques…)
  16. Se raser avec un rasoir de sécurité
  17. Remplacer le papier de cuisson blanc par du papier compostable ou un tapis en silicone
  18. Emprunter des livres / DVD / magazines à la bibliothèque
  19. Ne pas acheter / offrir de fleurs coupées
  20. Utiliser la lingette fournie avec les lunettes (à la place des mouchoirs en papier ou sopalin)
  21. Refuser les sacs en plastique
  22. Refuser les tickets de caisse
  23. Utiliser une tasse ou un verre au bureau (à la place des gobelets en plastique)
  24. Prendre des sacs en tissu ou des bocaux pour faire les courses en vrac
  25. Refuser les pailles, touillettes et serviettes en papier au restaurant
  26. Penser à prendre un contenant pour emporter un doggy bag
  27. Refuser le papier ou le sac en papier à la boulangerie
  28. Mettre un stop pub sur la boite aux lettres
  29. Faire des gommages maison (avec du sucre ou du marc de café)
  30. Se démaquiller à l’huile
  31. Réparer ou faire réparer un appareil en panne au lieu de jeter
  32. Utiliser une 2e assiette ou un torchon pour recouvrir un plat au frigo
  33. Réparer / recoudre / customiser les vêtements au lieu de les jeter
  34. Acheter d’occasion quand c’est possible
  35. Louer ou emprunter les appareils électriques ou les outils dont on se sert occasionnellement (appareil à raclette, taille-haie, perceuse…)
  36. Faire des gâteaux et des biscuits soi-même
  37. Limiter le nombre de produits cosmétiques
  38. Utiliser du vinaigre blanc pour tout nettoyer
  39. Refuser les prospectus et les journaux gratuits dans la rue ou les transports en commun
  40. Utiliser des couches lavables
  41. Apprendre à cuisiner les épluchures
  42. Ecrire / imprimer des côtés de la feuille et utiliser du papier de brouillon
  43. Recycler les vieux bas ou collants en étamine
  44. Réutiliser les sacs en papier des fruits et légumes plusieurs fois
  45. Garder les vieilles brosses à dents pour faire le ménage
  46. Réutiliser les vieilles brosses de mascara en brosse à sourcils
  47. Garder les vieux vêtements pour faire des torchons ou serviettes de tables
  48. Reteindre les vêtements dont la couleur est passé / ne plaît plus
  49. Récupérer les bocaux du commerce pour stocker ou transporter les aliments
  50. Remplacer le papier essuie-tout par des serviettes de tables ou des torchons.
  51. Utiliser des piles rechargeables
  52. Réutiliser les boîtes de conserve pour faire des pots à crayons, pots à brosses ou pots de fleurs…
  53. Garder les boîtes à chaussures pour ranger sur les étagères
  54. Investir dans un stylo rechargeable
  55. Fabriquer des éponges en tissu (tawashi)
  56. Adopter le bicarbonate de soude pour le ménage et aussi en cuisine ou en cosmétique
  57. Utiliser une brosse à vaisselle et du savon de Marseille
  58. Congeler les restes pour avoir des plats tous prêts à sortir les soirs de flemme
  59. Fabriquer des emballages cadeaux ou des jouets avec les rouleaux de PQ en carton
  60. Replanter les trognons ou tiges des légumes pour les faire repousser (par exemple le poireau ou l’ananas)
  61. Mettre de l’huile et des herbes ou du bouillon dans un bac à glaçons pour avoir des petites portions toutes prête
  62. Conserver les épluchures au congélateur pour ensuite faire un bouillon
  63. Utiliser les fruits trop mûrs pour faire des compotes ou des confitures
  64. Utiliser les légumes un peu abîmés ou défraîchis pour faire des soupes ou des purées
  65. Faire du pain perdu ou de la chapelure avec le pain rassis
  66. Acheter en vrac
  67. Faire soi-même, que ce soit en cuisine, en cosmétique ou en ménage
  68. Limiter les impressions papier
  69. Remplacer le plastique par du métal, du bois ou du verre dans toute la maison
  70. Boire l’eau du robinet (filtrée si besoin)
  71. Composter les déchets organiques
  72. Arrêter de consommer les plats cuisinés et les gâteaux industriels
  73. Diminuer (voire arrêter) la consommation de viande, d’oeuf et de produits laitiers
  74. Faire la vaisselle au lave-vaisselle ou couper l’eau quand on lave à la main
  75. Faire sécher le linge à l’air libre, sur un étendoir ou un fil à linge
  76. Arrêter d’utiliser des lingettes démaquillantes ou nettoyantes
  77. Utiliser un déodorant et un dentifrice solide
  78. Mettre une brique ou une bouteille pleine dans la chasse d’eau
  79. Eteindre la lumière en quittant une pièce
  80. Débrancher les appareils après utilisation (télé, ordinateur, consoles…)
  81. Prendre le vélo ou les transports en commun à la place de la voiture, ou marcher tout simplement !
  82. Utiliser du tissu et des rubans pour emballer les cadeaux
  83. Offrir des bons cadeaux, des activités ou des DIY
  84. Limiter le nombre de mails envoyés et de pièces jointes
  85. Récupérer l’eau de cuisson pour arroser les plantes ou nettoyer la terrasse
  86. Remplacer les ampoules classiques par des LED
  87. Baisser le chauffage dans toutes les pièces de la maison
  88. Ramener les médicaments périmés ou inutilisés à la pharmacie
  89. Déposer les vieux appareils électroménagers, les piles usagées et les vieux téléphones dans les points de collectes
  90. Rapporter les vielles lunettes chez l’opticien
  91. Cultiver ses propres plantes aromatiques
  92. Prendre des douches (rapides) à la place des bains
  93. Mettre un couvercle sur une casserole d’eau qui chauffe
  94. Trier ses déchets et recycler au maximum
  95. Désencombrer sa maison et apprendre à mieux consommer
  96. Acheter des pailles et des baguettes en Inox
  97. Utiliser un moteur de recherche éthique
  98. Utiliser une messagerie éthique
  99. Ne pas avoir peur d’investir dans le durable
  100. Opter pour des vêtements éco-responsable
12